Sélectionner une page

Ma spécialité

La Mort fait partie de la Vie

J’ai reçu un cadeau lorsque j’ai choisi de poursuivre ma mission, comme Thérapeute en Relation d’aide par l’ANDC ®, en m’inscrivant à la formation avancée et devenir spécialisée en Accompagnement du Deuil et des pertes de la vie.

UN cadeau? Oui, c’est bien ça! Je dois vous confier que je n’avais aucune idée de l’impact positif, que ce choix aurait sur ma vie!

Forcément, pendant cette année de formation, j’ai eu à faire la grande traversée de mes propres deuils. C’est essentiel, comme thérapeute et aidante, que j’aie, moi-même, fait ce chemin au cœur de moi et de mes deuils. Cela me permet aujourd’hui, d’avoir la sensibilité, la compassion, la bienveillance, les compétences rationnelles ainsi que celles au niveau du cœur, afin de mieux accompagner mes clients par la suite dans leur propre deuils, récents ou non…

Ce que je ne savais pas, par contre, c’est que lorsque l’on met en lumière un deuil précis, que l’on accepte d’y entrer et de toucher le vécu, et bien cela a l’effet inévitable de faire resurgir d’autres deuils que nous avons vécu dans notre vie.

Donc, cette « traversée » m’a demandé, par moment,  de remettre à la vie des deuils que je croyais bien réglé, et convaincue que j’étais en paix avec ceux-ci.

Le fait de les revisiter m’a permise de vérifier où j’en étais rendue dans ces deuils, au niveau du cœur. Ce qui est merveilleux c’est que mon enseignante, Mme Louise Racine (créatrice de cette formation),  était en mesure de détecter les signes de certains de mes deuils, qui étaient non complétés. J’étais vraiment loin de là, et encore moins à savoir ce que j’y trouverais!

Avec douceur et bienveillance, j’ai été guidée et accompagnée dans ces deuils « vieux » de 20 et 40 ans!

Le cadeau!

La liberté en brisant les chaînes qui me reliaient à ces deuils, faire la paix et retrouver la sérénité pour avancer plus légère dans ma vie aujourd’hui.

En vous l’écrivant, je ressens les frissons d’émotion de colère qui sont montés et d’affirmation de ma mission qui s’est révélée à moi dans cette étape, lorsque j’ai touché au besoin d’exister en sortant de mon silence avec mon secret gardé bien caché depuis tant d’années!!

Mon secret!

J’ai eu à faire le choix de dire « Non, pas maintenant », à deux grossesses non prévues dans ma vie de femme. À 18 ans , dans un contexte d’illégalité, et à 37 ans, dans une clinique, en toute légalité.

40 ans se sont écoulés et l’avortement, quoique légalisé, est un sujet encore TABOU.

La reconstruction

J’ai créé une conférence « L’avortement, un deuil réel »

Création d’un groupe de partage et d’écoute sur Facebook : « Entre-femmes, le deuil d’un avortement«